vendredi 28 mai 2010

Lost in Casablanca

Le jour se lève, j'arrive enfin dans ma chambre à Marrakech. Mon périple entre Paris et ma room aura duré 11 heures 30... Petit retour en arrière.

Tout se passe bien jusqu'à Orly où les minutes vont bientôt défiler. Pas d'informations à disposition et, avec 50 minutes de retard, l'enregistrement commence enfin. A peine le temps de se poser sur son siège que l'avion de la Royal Air Maroc roule sur la piste. L'hôtesse indique qu'il faut accélérer car Orly va fermer...

Le voyage est sans encombre jusqu'à 15 minutes de l'atterrissage. Là, on nous indique de manière sibylline que l'avion est détourné sur Casablanca pour cause de fermeture de l'aéroport de Marrakech. Ca sent le coup fourré et, c'est évident, lorsque nous avons décollé, la compagnie savait déjà que l'on ne pourrait atteindre notre but...

Bref, alors que l'on devait arriver à minuit et des bananes à Marrakech, que j'aurais du prendre un verre avec les autres blogguers au bar de l'hôtel, je me retrouve Lost in Casablanca. Il est plus de deux heures du mat'.

L'arrivée à l'aéroport est surréaliste. Rien, nada, pas un gars de la compagnie pour t'informer. La RAM ne propose qu'une alternative : prendre le bus jusqu'à Marrakech. "Je vous assure monsieur, c'est pas plus de deux heures de route", me répète-t-on alors qu'un pote du bled m'assure par SMS qu'il faut compter 2 heures 30 - 3 heures...

La RAM met à disposition trois bus... et en voiture Simone. C'est parti pour la découverte de l'autoroute MV de nuit. Le chemin est meilleur qu'en Inde et je tente de dormir pour ne pas être exploser de fatigue dès le début du séjour.

Echec... et petite discussion avec un cardiologue en goguette. Je n'ai toujours pas trouvé Dromz, un membre du Club Poker qui est censé faire le même trajet que moi. Sa description est précise : "1m30 - cheveux nimp qui bouclent un nez de juif - un sac Eastpak noir. Facile! " Facile ? Sur le papier oui mais en vrai, je le cherche toujours...

Du coup, le chauffeur nous lâche comme une fleur à la gare de Marrakech, à nous de nous débrouiller pour trouver l'hôtel. J'ai de la chance, je suis à moins de 800 mètres et je partage un taxi local, une Mercedes défraîchie, avec un gars du bled venu pour les vacances.

Je suis finalement dans mon lit du Kenzi Farah un peu avant 7 heures du matin. Je viens de prendre mon premier bad beat du séjour. Espérons que cela sera le dernier...

8 commentaires:

Rednoise a dit…

Ne t'en fais pas Mec, après Agde, tu ne pouvais pas y échapper !
En espérant un bon bilan pokeristique !
Amuse-toi bien sur place ;)

Kof a dit…

finalement personne ne l'a but ce verre au bar :-p
Pour la galère avec la RAM, au retour il s te font traverser le détroit de Gibraltar à la nage ?

misterhyde22 a dit…

Carlos au lit !!
t'as 2 tournois à jouer demain !!

Xewod a dit…

Welcome to my wolrd :-) GL pour la suite ;-)

Gloub94 a dit…

Sa description est précise : "1m30 - cheveux nimp qui bouclent un nez de juif - un sac Eastpak noir. Facile! " Facile ? Sur le papier oui mais en vrai, je le cherche toujours...



Ahah ! :) Pas mal

Laboulle a dit…

Je suis au Es Saadi. Je joue à 16h00. On peut se retrouver à la sale du tournoi où à la piscine de l'hôtel quand tu veux à partir de maintenant.

Je ressemble beaucoup à la photo de mon blog. J'ai un petit sac bleu Quechua, et des lunettes de soleil plus souvent sur ma tête que sur mes yeux.

Laboulle a dit…

Sinon, je t'ai mis mon mail sur mon blog, contacte moi.

D8 a dit…

excellente cette arrivée à Marrakech!
Une organisation trés locale quoi..