dimanche 9 janvier 2011

Easy poker... or not

Le poker apporte des sensations électrisantes. Parfois.

Jeudi a été une de ces journées où tout rentre. Dommage, ce n'était que le Day 1A du tournoi anniversaire de l'Aviation Club de France.

Une ventrale au flop et tout le monde checke... va pour la carte gratuite. La quinte arrive et vous entendez tapis... Ok c'est payé. Vous faites quinte flush, en face il y a full... Une barre de fer ne joue pas un coup et vous checke-raise à tapis alors que vous venez de faire couleur... Easy poker...

Quand vous y ajoutez un ou deux bluffs, quelques coups bien joués et que vous avez le plaisir de sortir Xavier Detournel et Angelo Besnainou, c'est que du bonheur.

Sans parler des macarons Ladurée et du champagne Moët à volonté... ni du gâteau à 4 étages. Bref, cette journée a été bonne et je termine avec 108k, soit le deuxième stack alors qu'il ne restera finalement que 80 joueurs et des bananes pour une moyenne à 38k au jour 2.

Day2 - Tournoi anniversaire de l'Aviation club de France
Bref, en ce jour 2, j'avais décidé de prendre mon temps, conscient que l'embellie ne pouvait durer. Je joue donc plutôt des mains faciles et je parviens à me maintenir à 110k. Problème, j'ai un stack de 70k juste à ma gauche et les trois shorts qui suivent vont doubler pour passer à 30k. Bref, il n'y a pas de spots faciles mais j'ai une bonne image. Enfin je le pense puisqu'un coup va me confirmer le contraire. J'ouvre avec A9s et je suis payé par le bouton. Le flop est hauteur As (AJ5) et je décide de checker pour le laisser prendre l'initiative car je le vois sur un as moins fort.

Je checke colle donc et rebelote à la turn, un Roi plutôt dangereux qui fait rentrer une quinte improbable. La rivière est un 3 et je décide de checker, toujours pour contrôler le pot. Vu le board, je me dis que l'adversaire va m'imiter. Non, il mise ultra petit. Là, je sens que j'ai perdu mais je veux voir. C'est donc payé pour voir 53o !

A partir de là, je passe la seconde. Mais, je ne touche pas de jeu et je dois donc ouvrir des pots avec des poubelles. Les départements de France y passent et mon stack fond. Je me prends un deuxième coup difficile ou mon adversaire paye la relance et deux barrels pour toucher sa double paire à la rivière... Bref, là je tilte. J'ai joué sérieux et je me retrouve à 50k !

Je décide de payer avec 89 en petite blinde après une relance payée une fois et je checke-raise à tapis sur XTJ avec deux piques. Mal de tête chez mon adversaire qui va finir par folder QQ alors que je l'ai vu payer un tapis avec tirage quinte ventrale et flush quelques minutes avant...

Ce coup me relance et je passe en mode agression. Je suis de retour à mon tapis de début de journée puis changé de table... après un passage de Antoine Amourette aka Solody qui va faire tapis pendant 10 minutes avec des merguez pour avoir le temps de filer à l'aéroport, probablement direction le PCA. Wish you luck !

Nouvelle table donc, et ca se passe bien. Un squeeze, quelques 3bets bien sentis et je monte enfin à 200k. Je vais même aller jusqu'à 230. Je vais faire le 4bet de trop sur mon voisin de droite. Sur mes 12k, il décide de boîter pour 65 de plus. Si je perds, je me retrouve juste au dessus de la moyenne et j'ai TT.

Depuis le WPT Amnéville, j'ai un compte à régler avec cette main. Je vois mon adversaire sur 99 ou JJ et j'ai presque pris la décision de payer quand je me mets à lui parler. Il a l'air de moins en moins serein... mais bon, il retournera les Rois et gagnera le coup. Je fais donc une erreur et je crois que maintenant j'ai compris, TT n'est pas bon quand tu te fais 5bet...

J'ai donc 120k et je continue l'agression... sans succès. Quelques mains plus tard, le même gars 3bet son voisin de droite... comme il l'a fait depuis que je suis arrivé. J'ouvre deux As et décide de tout envoyer au moment même ou Mercedes Osti passe me dire bonjour. Mais, personne ne tombe dans le panneau. Ca me permet de remonter bien au dessus de la moyenne. Nous sommes presque dans l'argent et je tente ma chance avec les shorts. Bref, je suis scotché entre 110 et 180k.

Arrive ce coup avec Mohamed, deuxième du classement général des tournois de l'ACF en 2010. C'est l'un des seuls qui tente de profiter de la bulle et il relance UTG+2. Tout le monde folde jusqu'à moi qui suis de BB. Je complète avec 56 pour voir un flop 37J avec deux trèfles. Mon idée est de lâcher à la moindre mise adverse mais Mohamed fait parole. Bam, la turn est un 4 ! Je fais une mise, il me revient dessus et quand je lui fais tapis, il insta-colle avec 44 pour sortir 19e...

Demi-finale
Je suis pas mal mais je me retrouve avec Remy Biechel à ma gauche et Jonathan Layani. Mr paire de Rois est aussi à ma table, tout comme un Italien très sympathique. Je vais faire un gros 3bet à Jonathan Layani dès le début pour qu'il raise quand je ne suis pas de BB... il comprend le message. Je sors un short dans un pot limpé avec T6s ou le flop est hauteur dix et où il fait tapis. Mon adversaire a deuxième paire avec J9 et ne touchera pas...

Bref ca se passe pas mal quand mon voisin de droite, UTG +1 décide de limper alors que nous sommes 7 à table. Je raise fort avec AJ et tout le monde passe jusqu'à lui qui annonce all-in. Grosse décision car il a 80k et que j'en ai à peine un poil plus de 200. En fait, j'exclue AQ et AK de sa range car il aurait probablement relancé. Je pense donc être face à une paire ou un plus petit as. Mon adversaire peut-il avoir limpé QQ KK ou AA ? En fait, je redoute de voir JJ mais je vais décider de payer. Bonne pioche puisqu'il montre A9. Putain, mais j'ai vraiment une image de déglingo... merci Remi B pour avoir insisté sur le fait que j'avais payé avec T6s :)

Bref, c'est la TF assurée si je passe ce coup... mais la première carte du board est un 9... Ok, vous descendez à 120k environ... Rien n'est perdu mais je n'ai plus de marge de manœuvre. Je vais ouvrir avec 66 et jeter sur un all-in du joueur de la Team Pro BarrierePoker.fr puis je vais encore bet-fol avec 77 UTG quand j'entends tapis de l'autre côté de la table. Bref, ca fait plus d'une heure que nous sommes désormais 14 en jeu.

C'est le dernier coup avant la pause et j'ouvre AT de coeur. Je me retrouve en duel avec Jonathan Layani qui mise sur un flop hauteur J. Je décide de payer et le Roi de coeur à la turn me donne une ventrale et le flush draw. Il checke et je mise à nouveau. C'est payé très vite et la rivière est une brique. Il checke encore et je tente d'arracher pour 25k. Il insta-colle avec son valet et m'avouera plus tard qu'à moins de faire tapis, il payait tout.

Bref, il me reste 80k et j'annonce à la table que maintenant c'est simple, je vais faire tapis et que c'est terminé les ouverture à 2,5bb qui sont payées par tout le monde. Trois mains plus tard, j'ouvre AA en milieu de parole. Deux joueurs ont déjà couché... je me dis que si je fais 74k et boîte sur 2-4k, je ne serais jamais payé.

Je décide donc de relancer à 9,5k... et lorsque les deux adversaires en blindes payent, j'annonce "c'est impossible de vous faire lâcher en faisant 9,5k". Bref, ca semble plutôt évident que je suis monstrueux. Nous avons droit à un flop Q75 Rimbaud et nos deux amis checkent. Je mise 61k et tapis. Gros mal de crâne de l'homme qui m'avait battu avec deux rois.

Il est en petite blinde et décide de finalement payer. L'ami italien passe en grosse blinde. Mon adversaire retourne QJs et j'ai bien 8 chances sur 10 de gagner le coup. Sauf qu'un J arrive tout de suite à la turn. Ok c'est plié, merci d'être venu. Il n'y aura pas de Table Finale.

La fin est cruelle, j'encaisse 500 euros et je lâche 50 de pourboire pour nos amis les croupiers. Bref, à part mon call avec la paire de dix, j'estime ne pas avoir fait d'erreurs majeures lors du tournoi. La fin est frustrante mais il y en aura d'autres. Et j'ai bien pris mon pied lors de la première journée... Allez Rémy, il est pour toi celui la !
Bilan : +250

Un dimanche de spew
Le lendemain, après un petit déjeuner constitué d'un bon burger avec Fabien aka Mr4B et un de ses potes, je file au tournoi à 150 euros du Dimanche de l'ACF. C'est Deepstack et après avoir monté un joli tapis, je vais spew en 5 minutes. Un gars veut me relancer après mon 3bet mais annonce après avoir posé son jeton de 5k. La croupière n'est pas attentive et le raise est confirmé. Bref, je jette mon AQs alors que j'avais le droit à un flop presque gratuit où le moindre As m'aurait permis de le déstacker. Le tilt est là.

Ensuite, je perds un 40-60, trois coin-flips où je suis devant deux fois avant de me faire sortir par Patrick Chêne. Je boîte 22 pour 10 blindes et il me paye avec AT... et c'est terminé en 40e position pour 82 joueurs.

Le temps de prendre un verre avec Nicolas Fraioli et Remy Biechel qui sont arrivés en avance pour la finale du Tournoi anniversaire et c'est la fin d'une belle semaine de poker... même si elle n'a pas été fructueuse niveau Bankroll.
bilan : -150


7 commentaires:

Kof a dit…

C'est fou comme un jour on passe tout et le lendemain impossibl de gagner ne serait-ce qu'un 80/20 !
See you soon à l'ACF puisque je vois que tu y a élu domicile ;o)

Rednoise a dit…

Putain de bad beat au mauvais moment!
Continue comme ça matt, tu vas forcément en shipper en 2011 :)
Rednoise

Matthieu a dit…

merci les gars...
on se voit mardi kof si j'ai bien compris ?

Kof a dit…

super.
Je dine là-bas si tu veux on peut se retrouver avant je te contact d'ici demain soir.
à Mardi.

D8 a dit…

On peut en effet pas dire que t'es été très verni!
Next time..

raulvolfoni a dit…

Nice CR.
A+

Anonyme a dit…

Bonjour,

j'ai signalé votre page sur le blog :

http://failures-and-losers.over-blog.com/article-poker-les-64728757.html

Cordialement