samedi 21 août 2010

ACF 500 : Du goudron et des plumes

Pas de miracle dans le 500 du 18 août. J'ai mal joué, rien ne m'a sauvé.

Après trois jours incroyables où j'ai eu la chance de gagner un tournoi et de finir sur le podium d'un autre, la fatigue et le niveau supérieur de ce tournoi m'ont rejoints.

Il y avait 88 participants dont Arnaud Esquevin, David Pecheur, Nicolas Babel, David Jaoui, Laurent Leclerc, Anthony Lellouche, Roger Haraibedian... Ca c'est pour les noms car le niveau global de ma table m'a aussi semblé bien meilleur que les tournois du reste de la semaine. Si on ajoute cela au fait que j'ai forcément moins bien joué après une semaine de poker intensif, le couperet est tombé très vite.

A la table 6 de l'Aviation Club de France, je retrouve David Jaoui qui m'avait destacké en cash-game en collant juste avec AK de grosse blinde. J'aperçois aussi deux regulars de la 250 et un Belge que j'ai pu croisé au Marrakech Poker Open et sur beaucoup d'autres tournois. J'ai trop joué au début, me mettant en danger tout seul.

Mon départ est pourri. Moisi. J'ai la désagréable sensation de me faire outplayer au moins deux fois, je me fais aussi craquer les valets que je n'arrive pas à lâcher dès le flop.

Pour résumer, mon image est bien sale puisque je folde dès que l'on me montre une résistance certaine. Les folds sont logiques mais j'aurais pu m'éviter des mises inutiles. Je tombe a 6k alors que nous jouons depuis moins d'une heure.

Calme malgré le jeune énervé qui est à ma gauche et le vieux qui joue tous les pots à ma droite et semble tout toucher, je grinde tout de même jusqu'à 8k. J'ai pris ma place dans un satellite donc mon investissement est minimal.

Je n'ai pas peur de perdre donc je me donne une chance de gagner... mais je n'ai pas la sensation que je vais aller loin. Presque revenu au stack de départ, je suis pourtant résolu à ne plus me faire marcher dessus.

Je relance AJo mais le bouton me 3Bet pour son premier coup à table. J'abandonne et je perds encore quelques jetons. Un peu plus tard, j'ouvre UTG avec A6ss. Je me fais encore 3bet par le même gars. Je le soupçonne de vouloir abuser mais je colle pour voir un flop favorable. Touché, je trouve deux piques sur XXQ. Je donke 2400 en sachant que s'il me revient dessus c'est all-in. Il tanke des plombes, et met finalement son tapis en jeu avec AQ. J'insta colle. Si le tournant est anecdotique, je touche un 5 de la bonne couleur rivière. Ouf, je décolle et passe à 16k.

J'ai pris un risque en collant mais j'ai suivi mon plan de jeu au flop et j'ai désormais un peu plus de respect à table. Cela ne dure que le temps de monter à 20k pour une moyenne à 15k.

Ensuite, je raise une poubelle UTG+3. 2 payeurs qui lachent sur mon cb au flop. La main suivante, je découvre AQ, raise encore, trouve trois payeurs, et un flop de bûches. Je lâche à la turn avec rien tirage rien face à un joueur dans les blindes. L'erreur fatale arrive.

Je suis donc désormais under the gun. Et là je trouve AQcc. Blocage, je n'arrive pas à miser une troisième fois de suite et me précipite vers l'horreur. Je limpe de manière scandaleuse, le bouton colle, tous comme les deux joueurs dans les blindes. Flop : Q74, ça checke jusqu'à moi et je mise 70% du pot. Je suis seulement payé par Jaoui qui est dans les blindes.

Je me dis qu'il y a quelque chose qui cloche et je me demande s'il ne m'a pas attrapé comme la dernière fois. Le tournant m'ouvre un tirage couleur avec un valet de trèfle. RayonX checke et je mise. Il pousse son tapis au milieu et je colle beaucoup trop vite... sachant qu'il a probablement deux paires - au moins- . Obviously il me les montrent avec 74. Va encore falloir chatter !

Je ne touche ni valet, ni dame, ni As, ni trèfle et je tombe à 6500 jetons. Quelle erreur, j'ai engagé la marge que j'avais dans un coup foireux joué trop vite. Jamais mon adversaire n'a moins bien que TPTK dans ce pot !

J'engage le mode survie. Je paye tout de même deux ouvertures avec un As suité mais j'abandonne dès le flop tout en parlant intérieurement aux oiseaux. Je suis désormais passé en mode push-fold. C'est fait deux fois sur le joueur le plus peureux de la table avec AQ et AJs.

Sans être payé, je plonge lentement... mais sûrement. Puis sur les blindes 300-600 ( ante 50), alors que nous allons passer a 400-800, je boite mes derniers 3800 jetons avec AKo UTG. Le short moustachu boîte par dessus pour un total de 6K. Tout le monde folde jusqu'à la grosse blinde, le vieux jouant tous les pots à ma droite, qui entre en réflexion.

Enorme avec 45-50 k alors que la moyenne est à 17k, déglingo paye avec AJo. Moustachu montre AQ mais la première carte du flop est une Dame. Bam le roi tout de suite et je me mets à y croire. Pas de dix... mais c'est la cruelle rivière qui sort.

Je suis out en 51e position sur 88, quelques minutes après minuit. La sensation de ne pas avoir su me raisonner à faire le mort quand j'ai eu la chance de monter à 20k me taraude... Mon stack était suffisant pour atteindre la deuxième pause et sélectionner de bons spots ou attendre de bonnes cartes.

Mais, après 4 places payées de suite en tournoi, j'ai probablement voulu mettre la charue avant les boeufs. Si j'ai gagné le last longer avec mon pote Daniel, je ne méritais que le goudron et les plumes...

Next time !

5 commentaires:

Rednoise a dit…

Tracasse pas on fait tous des erreurs !
Par contre le AQc, des paires de claques en effet :)
Next !

D8 a dit…

y a un truc assez curieux en plus dans ton analyses, on a l'impression que tu as honte de relancer une troisième fois de suite!
On croirait même que si tu le fais et que tous foldent tu vas montrer ta main pour leur dire " Vous voyez, je suis pas un méchant voleur!"
Pourtant aprés deux mains raisées avec des nefles, tu dois être super heureux de pouvoir le faire avec AQs, en sachant que tu vas surement te faire 3 better light!

Matthieu a dit…

pas du tout de honte ou d'histoire de papiers en regles dans l'affaire, c'est juste ce genre de coup ou tu sais que tu dois miser mais le lien entre ton cerveau et l'action de mettre des jetons ne se fait pas.

Sinon tu as parfaitement raison sur la creation de la dynamique et de mettre en place une situation de 4bet... d'ou le fait que mon coup est particulierement moisi. Joué comme ca préflop, je dois prendre la carte gratuite a la turn, just coller son value river et muck

Kof a dit…

Aller, on se reprend et on va chercher la win au prochain tournoi.

Matthieu a dit…

nice read, le 30rebuy donkament de Cadet de mardi soir, deal a 4 avec une prime au CL ;)