mercredi 25 août 2010

Cercle Cadet : Donkament victory

La journée de lundi avait été mauvaise. J'ai mal joué par manque de concentration.

Guillaume Cescut, qui attendait une place en 5/5, est venu patienter à ma table et s'est assis juste à ma gauche. Il ne m'a fait aucune misère mais j'ai perdu le fil en parlant beaucoup trop avec lui.

Résultat, des livraisons et des mauvais choix de ma part... pour une session négative. Mais aussi quelques tips lâchés par un joueur gagnant.

Comme d'habitude en ce mois d'août, je travaille le matin avant de partir taper le carton. J'arrive au moment de l'add-on pour le satellite qualificatif pour le 500 de l'ACF. Je me retrouve à une table difficile avec notamment Nourredine Aittaleb. Ca se passe plutôt bien, je maîtrise le format et on se retrouve à 13 left pour 9 tickets. L'ami Nourredine est à 8k jetons environ et open shove en début de parole. Je suis de BB avec genre 10k et j'annonce qu'il y a "trois mains avec lesquelles je paye".

C'est donc à moi de jouer, je regarde la première carte... et je vois un as. Je regarde la deuxième... encore un as. Bon d'accord, c'est l'heure de payer et d'assurer le ticket. Un flop plus tard, je me suis fait ouvrir par ATs qui fait brelan de dix. Il me reste deux blindes.

Je vais réussir à doubler une fois et nous ne sommes plus que 11 quand arrive la main fatale. J'ai AKo et je pousse tout au milieu en premier de parole. Je suis payé par JJ et ne passe pas le coin flip.

Direction de le cash game de l'Aviation Club de France. Ouverture d'une 100, je commence très bien sur les 10 premiers pots. Nous ne sommes que 6 à table et mon crédit n'est pas prêt de s'arrêter. Alain Layani me pousse à tapis sur un flop JT4 alors que j'ai QQ et ca tient puis je décave deux fois un gars en trente minutes. La première fois j'ai les As et je le 3bet avant qu'il pousse tout au flop hors de position. Bon bah call...

Après, j'ouvre 22 avec AJs en fin de parole et il me relance à 44. Je paye sec en lui demandant combien il a derrière lui. Il pousse son stack de 150 euros sur un flop JXX. Je n'aime pas payer un tapis avec TPTK, je suis devant ou (souvent) derrière... J'ai néanmoins monté un énorme stack et je paye en annonçant un valet avec un as. J'ai l'impression qu'il me dit que c'est bon alors que la turn est dévoilée. Un as, sweet... La rivière est une brique et je réalise qu'il a les rois en main. Oups !

Après 80 minutes de jeu, il est temps de se lever avec un bénéfice de 750 euros... direction le Cercle Cadet pour le moment donkament victory.

Je vais faire le 30 rebuy boucherie avec mon pote Romain. On démarre avec 1500 jetons pour des niveaux de 20 minutes. Je perds deux caves sur les deux premiers coups. J'ouvre 99 UTG à 325 sur les blindes 25-50, je suis payé trois fois et ca me saoule de lâcher au flop... Sur le deuxième, UTG relance à 100, payé 4 fois. Je squeeze en grosse blinde avec QJs. Je suis payé par un As vraiment moisi qui gagne... Bref, je recave, je passe en mode agression continue, ne déchatte pas sur deux coin-flips où je suis devant... pour remonter à 4800 jetons juste avant l'add-on.

Je suis en avance sur la moyenne mais je prends les 3000 jetons pour 30 euros de plus. Mon investissement total se monte donc à 120 euros. Je suis toujours devant et continue à grappiller le plus de jetons possibles. Nous étions une grosse soixantaine au départ et l'écrémage intensif commence.

Je choisis bien les adversaires pour monter à 11K puis relance 99 en fin de position. Le joueur avec le deuxième stack de la table est petite blinde. Il pousse ses 8,5k. Je décide que vu le profil il est probablement sur un gros as et que c'est le moment de prendre le risque pour décoller. Je tanke un peu puis colle pour me retrouver face à AK. Ca tient et je m'envole.

Ensuite, mon voisin de gauche boîte UTG, il est payé par un short et un gros stack qui ne fait que coller. Je découvre AK en grosse blinde et je pousse tout pour faire folder le gros stack entré avec sa poubelle. Il jette... et je fais carré de Rois [JKKKX] pour casser QQ et JQ de mes deux adversaires. Romain, qui était deux places à ma droite, rend les armes à ce moment.

Arrive alors un gros lourd qui a 15k jetons. Il me boîte dès que je bouge et passe quand je limpe. Il est à ma gauche et je vais folder trois quatre fois en montrant un as quand il me relance all-in pour 7 fois ce que j'ai investi. Chaque fois je sais être devant mais je ne vais pas mettre en péril mon tournoi et jouer un 60-40...

Bref, les éliminations se succèdent dans une atmosphère oscillant entre la déconne, l'embrouille et le n'importe quoi. J'arrive en Table Finale avec 70k sur les 345k jetons du tournoi. Malheureusement les blindes sont folles et je vais perdre gros sur un coup de folie, trente minutes plus tard. Tapis d'un joueur, tapis d'un autre et je découvre KK. J'ai un poil plus de 10 blindes et je couvre les deux joueurs... ils me retourneront AA et TT. Comme de bien entendu, TT [le gros lourd qui était à ma gauche et souhaitait me psychanalyser] rafle le pot... avant d'annoncer qu'il ne deale pas.

Je suis désormais le short de la table. Nous sommes encore 8 et il y a 7 payés. Va falloir aller chercher l'argent... Je passe une main puis boîte KQo avec mes presque 2BB. Je suis payé une fois mais un troisième larron boîte par dessus. Je gagne le coin flip face à JJ ! C'est reparti et je remonte pour finalement dealer en position de chipleader à 5. Avec 90k jetons sur des blindes 6k-12k, je parviens quand même à négocier un poil mieux que le gain de la deuxième place.

Il est temps de quitter le Cercle Cadet pour aller donner ses 10% à Romain....

3 commentaires:

Rednoise a dit…

Congratz Matt !
Tu ne t'arrêtes plus :D

lecorback a dit…

VGG poto !!! Hop! Une ligne de plus !

A ce weekend ! ;o)

Kof a dit…

On ne t'arrête plu !
VGG.