vendredi 16 avril 2010

Omaha, les secrets de Fabrice Soulier

Lors de la manche parisienne de l'EPEC [Everest Poker European Championship], j'ai pu participer à un cours d'initiation au Omaha 4 Pot Limit avec Fabrice Soulier. Le pro de la team Everest Poker, vainqueur 2009 de la Doyle Brunson Five Diamond World Poker Classic dans cette variante est une référence à ce jeu.

Fabrice Soulier a consacré une bonne heure a nous remettre les bases en tête et, preuve de son sérieux, il avait même amené ses notes. En bon scribouillard, j'ai aussi sorti mon calepin et noté quelques points importants. Des éléments clés qui vous permettront de gagner quelques dollars dans vos parties entre potes ou bien de ne pas vous faire dévorer tout cru dès votre premier essai.

Morceaux choisis
"Pas de flush ou de suite à une carte... La base du Omaha c'est l'utilisation de 2 cartes de la main et uniquement de DEUX cartes. C'est une source d'erreur monumentale !"

"La meilleure main de départ ? Il faut prendre conscience de la force d'une main du type ATsAJs. Une main à comparer avec 67s89s".

"Le Omaha est un jeu où nous sommes très rarement ultra-favori avant le dévoilement du flop".

"Sur le flop, il faut jouer les mains avec un potentiel d'amélioration. Je joue les mains avec de grosses paires et des combinaisons pour trouver un board avec des combodraw. Il faut s'offrir des tirages multiples et faire grossir le pot dans ces cas là"

"Les coups à plusieurs sont beaucoup plus fréquents qu'en No Limit, on doit donc payer pour des améliorations max. Il faut tirer la hiérarchie vers le haut".

"C'est un jeu du chat et de la souris, il faut donc chercher la position sur l'adversaire et jouer le potentiel de votre main. On joue aussi sur la profondeur de tapis et le rapport des masses avec l'adversaire".

"Quand on chasse les As, il faut éviter d'avoir une paire en main car on touche moins souvent brelan que deux paires".

"Bottom 2 paires, c'est de la merde. Si quelqu'un fait pot, il faut jeter dans la plupart des cas. Le brelan est aussi une main qui peut être facilement dominée".

"Le poker n'est pas une science exacte, l'Omaha est typiquement le genre de jeu où vous pouvez passer la main max".

3 commentaires:

Xewod a dit…

Très bon article. Dommage qu'il ne suscite pas plus de réactions ;-)

Matthieu a dit…

Merci Chris... On ne devient pas roi en un jour... Alors, ce sat PS?

D8 a dit…

tres important le coup du Bottom 2 paires = daube!
Sauf si on est en 1vs1 et qu'on sait que l'adversaire a AA xx en main!