dimanche 4 avril 2010

Open du Cap d'Agde : Une TF mais pas de ticket

Après une première journée catastrophique, nouveau départ lors d'un sat pour le Main Event de l'Open du Cap d'Agde (1,6k de buy-in). Nous recevons 5000 jetons et les blindes augmentent toutes les 20 minutes. Le point négatif, c'est que nous ne sommes que 19 au départ. Au final, il y a seulement deux tickets à prendre.

Nous ne nous marcherons pas sur les pieds. Tandis que Rednoise file vers son ITM lors du deepstack, Sharkfisher et Xewod prennent place. Nous sommes chacun à une table différente... et mon tapis vert est dépeuplé. Nous sommes 6 à tables et 3 stacks tournent dans le vide. Dès le coup d'envoi, deux joueurs se montrent très présents et relancent à 300 [blindes 25-50]... La bataille s'annonce féroce.

Après avoir bien regardé la structure [pas si rapide que cela], je décide de patienter un petit peu. Le premier déglingo sera le premier sortant, mon voisin de gauche touchera le brelan de Rois face aux As. Je m'occuperais plus tard du second qui agresse bien la table.

Pour ma part, je n'ouvre qu'en position et reste tranquille... Jusqu'aux Dames. A ce moment là, j'ai perdu quelques jetons en tentant de relancer l'hyper-aggro mais il m'est toujours revenu dessus. Nous sommes désormais au niveau 4 [100-200] et je dois avoir 4,5k. J'ouvre à 500 et le deuxième déglingo complète en grosse blinde. Il checke un flop qui comporte malheureusement un k. Il y a 1,3k dans le pot et je mise 1k pour le faire lâcher. Damn, il me revient encore dessus !

Le gars est plutôt lisible et je sens qu'il a touché. Même si je suis retombé à 3k, je folde. Bonne décision puisque le gars voit bien que les autres joueurs de la table sont énervés par ces raises successifs. Il montre un K.

Là je suis pas trop bien mais le niveau d'augmentation des blindes et plutôt tranquille donc je ne me précipite pas encore. Je gagne un pot avec une petite paire et je continue de tenter de mettre un peu de pression sur le déglingo. En résumé, je mise sur sa grosse blinde et applique toujours le même schéma. Mon but, qu'il checke un flop, que je mise et qu'il me revienne encore une fois dessus... et que je puisse payer avec la paire max.

Déglingo a perdu de sa superbe et son stack fond pour tomber en dessous de la cave de départ. J'ouvre K7o et j'attaque encore sa grosse blinde. Il est une nouvelle fois le seul à me suivre... tout en faisant la moue, signe d'un jeu anecdotique. Le flop est enfin bon pour moi [KXX] et il checke de nouveau. Je mise, il boîte et j'insta-paye. Il montre K4 et doit se résoudre à quitter le tournoi.

Je passe à 6k et nous ne sommes plus que 4 à table. Là, je me montre plus agressif et, mine de rien, j'ouvre tous les pots où il n'y a personne. Je me focalise désormais sur mon voisin de droite qui possède 10k et semble jouer très serré. Alors qu'il ne fait que limper, je relance à 2,5bb. Nous nous retrouvons en HU... alors que j'ai 62o.

Je décide de miser le flop s'il checke pour représenter la plus grosse carte du board.. et encore plus s'il y a un as. Le flop dévoilé pèse lourd : AK7. Je fais 2/3 du pot après son check et il colle. Hum, ça sent le K tout ça... Je vais profiter de la turn pour pouvoir envoyer un deuxième barrel. Il checke en effet sur la doublette du 7 et j'en remets une couche. Il réfléchit... et finit par jetter K8s face up. Ce coup arrive juste avant la pause... et un petit bluff, c'est toujours bon pour le moral.

Lorsque je reviens avec mes 9k, notre table est cassée. Dommage, j'avais monté une image super solide à la précédente... Nous sommes donc au niveau 6 et il faut recommencer [200-400 (50)]. Plus que 13 en course, la route est encore longue. Là, j'arrive en misère de carte pendant 20 minutes. La table est solide et nous sommes en push-fold. Chacun montre son jeu après une open-boîte... et il n'y a pas de vol.

Je prends un pot préflop en montrant une paire puis je tente un petit raise qui se fait contrer. Je n'aurais pas à montrer mon jeu mais je descends à un poil moins de 8k. Les blindes 300-600 se mettent en placent et je pense ne pas être catalogué comme un joueur agressif qui raise any two.

J'ouvre les 9 UTG. La BB a 7k et la SB possède encore 5000 jetons. Bref, je décide de boîter pour prendre les chips du milieu. Tout le monde folde et barbuman, mon voisin de droite semble se tâter. Il hésite, hésite et je me demande bien quel monstre il peut avoir. La réponse arrive après une minute d'attente puisqu'il me paye avec TJo !

Je suis devant mais pas très rassuré. Après une bûche pour commencer, le dealer sort un 9. Bam brelan et barbuman se lève... sauf que le croupier enchaîne avec un T qui lui donne une paire. Un "c'est pas terminé" m'échappe alors que le croupier retourne un très mauvais tournant, le 8. Je lutte désormais face à un tirage quinte par les deux bouts et un possible brelan [10 cartes]. Evidemment, la Dame sort à la rivière... et je me retrouve avec 1,4k jetons. La table est estomaquée par le call de mon adversaire qui ne dit rien. Il profite de son coup de chatte.

Coup suivant, je suis en grosse blinde, prêt à pousser avec n'importe quoi. Sauf que UTG raise et que la dernière survivante colle avec énormément de jetons derrière. Je décide de lâcher mon K6o qui m'aurait offert un full rivière...

Je remonte à 2k et des bananes sur le coup suivant en boîtant avec A9o. La BB folde 32 face up. J'ai encore maille à partir avec mon voisin de gauche deux mains plus tard. Alors que c'est un fold général avant moi, je pousse tout avec 88. Je suis payé par le bouton et c'est un face à face. Il a AT, touche son dix au flop... mais moi je trouve un 8. Bref, je remonte entre 4 et 5k.

A ce moment, nous ne sommes plus que 10 et c'est la réunification. Les blindes sont à 400-800 [75] et on ne voit plus beaucoup de flops. Je boîte une fois avec A3s pour voler les blindes et remonte à presque 6k. Je suis le short de la table et j'attends une autre opportunité.

Quelques minutes plus tard, alors que les blindes vont passer à 500-1k, UTG ouvre à 1,8k. Utg, c'est celui qui m'avait payé avec AT et je sais qu'il a plutôt une bonne image de moi. Quand j'ouvre 77, je pousse tout au milieu. S'il veut compléter, il va devoir rajouter un poil plus de 4k [il lui restera la même chose s'il perd le coup].

Manque de bol pour moi, la dernière femme en lice se réveille en BB et me colle. UTG lâche avec son petit as... alors que mon adversaire retourne TT. Il n'y aura pas de miracle et je suis out.

Déçu de m'être fait casser en deux par TJo [comme dans le deepstack], je me console avec le bon poker mis en oeuvre dans ce tournoi. J'ai pris beaucoup de bonnes décisions mais cela n'a pas été suffisant... On fera mieux la prochaine fois...

5 commentaires:

Kof a dit…

VGG, c'est pas passé loin la prochaine est la bonne !

Lced a dit…

dommage pour toi mais tu auras encore d'autres opportunitées ;)

Rednoise a dit…

Allez, ça va le faire ;)
Et puis, tu as l'air de pas mal te débrouiller en cash !!!
Go Go Go ;)

Coyote a dit…

Son call est effectivement limite. Next time.

Rincevent a dit…

VGG but next time :(